Tamikrest

Location:
Kidal, Ma
Type:
Artist / Band / Musician
Genre:
Blues / Alternative / Other
en francais:
TAMIKREST = jonction, connection, noeud, coalition en langue tamasheq: À l’instar des membres du groupe, venus d’horizons différents et unis pour reprendre ensemble le flambeau de la musique Ishumar, revendiquer une identité seulement touarègue, sans distinction de classe ni division par clans.
« Un désert nous héberge, une langue nous rassemble une culture nous unit »



L'histoire commence donc à Kidal, capitale de la 8ème Région du Mali, autour d’un thé, comme il se doit. Pino, Cheikh et Mossa qui viennent de suivre un stage de guitare avec Juhan, guitariste du célèbre Ivoirien Meiway fondent le groupe TAMIKREST avec en tout et pour tout deux vieilles « home-made » guitares pourries comme matériel. Et ils travaillent, ils travaillent, ils travaillent la musique. Pour autant, ils ne veulent pas de grandes personnes avec eux, ils ont entre 18 et 24 ans (sauf Gladys qui n’était pas encore là…)



"On est très jeunes, mais la guitare ça fait 6 cordes !!!"



Très vite, la formation se complète, acquiert d’autres instruments et le répertoire s’étoffe. En live, l’année dernière, ils jouent d’abord, en alternance, 1 titre des Tinariwen et 1 titre à eux. Mais avec environ 25 compositions personnelles à leur actif après 1 an ½ d’existence, c’est le seul groupe de l’Adagh (1) à ne pas être composé d’anciens de la rébellion (2) et à pouvoir revendiquer un tel répertoire. Leur musique est enracinée dans la lignée du rock ishumar ou "blues touareg", emprunte des influences diverses, aussi bien aux cultures voisines qu'aux mouvements internationaux. Pino, par exemple, avant d’être à Kidal, a une dizaine d’années d'expérience rap derrière lui.



Le message s’adresse d’abord à la jeunesse de l’Azawad (3) avec des thèmes sur la culture et la société des Kel Tamasheq (4). Mais au-delà, TAMIKREST veut faire découvrir et aimer la poésie tamasheq aux habitants d’un monde encore plus vaste que l’immensité du désert brûlant.



A suivre,
A découvir,
A écouter,
Et réécouter.



(1) La Région est nommée géographiquement Adrar des Ifoghas, mais les Berbères autochtones s’appellent des Kel Adagh, ceux de la montagne. Adagh = montagne.
(2) La grande rébellion touarègue des années 90 qui a eu lieu au Nord du Mali et du Niger.
(3) Azawad = Nord-Mali
(4) Touareg est une appellation venue de l’extérieur. Ces femmes et ces hommes se sont désignés eux-mêmes par Kel Tamasheq, ceux de la langue tamasheq, qui parlent le Tamasheq.
in english:
TAMIKREST in tamasheq language means junction, connection, knot, coalition. The group members come from different horizons (Mali, Niger, Algeria). Wanting to assume fully their Touareg identity, they found in the rebel music Ishumar the means to express it.
“A desert hosts us, a language unites us, a culture binds us.”
The story begins at Kidal, capital of the 8th Region of Mali, while making tea of course. Pino, Cheikh and Mossa had just finished a guitar workshop with Juhan Ecaré (guitarist for Meiway) when they decided to form a group with only two old “home made” guitars. And they got to work…
“Even though we are young, guitars still have six cords!”
After one year and a half of hard work, the group is complete and their repertory has grown to contain more than twenty-five original compositions. Though their music takes root in Ishumar Rock or Tuareg Blues, it borrows from various international influences as well as from neighbouring cultures.
Through the message of their songs, TAMIKREST want to make Tamasheq poetry and culture accessible to inhabitants of a world larger than the immensity of the Saharian desert.
0 follow us on Twitter      Contact      Privacy Policy      Terms of Service
Copyright © BANDMINE // All Right Reserved
Return to top