Garba 50

Location:
Abidjan, CI
Type:
Artist / Band / Musician
Genre:
Hip Hop / Rap
Site(s):
Myspace officiel :
rejoignez-nous désormais surwww.myspace.com/GARBA50RAP

2006, un pays, la Côte d'Ivoire, amaigrie, balafrée par 4 ans de situation de guerre, n'est pas en bonne santé. Miné en profondeur par misère et corruption, le pays fleuron de l'Afrique de l'ouest voit ses disparités sociales s'accentuer. Avec une population prise en otage par les politiques, il faudra à l'ex-colonie française bien plus qu'une élection mais une dynamique pour retrouver le chemin du progrès. Une dynamique qui se résume en un mot.

2006, un groupe, Garba50, le groupe formé par Sooh et Oli, est devenu en quelques mois le symbole d'une scène rap en pleine léthargie qui compte retrouver son bouillonnement d'il y a des années. En octobre 2005, le groupe enregistre un titre destiné uniquement à la diffusion radio. Donné dans un style posé, "Tu vas faire comment" débarque sur des émissions dédiées au hip hop et sur le site web du groupe. L'accueil sera exceptionnel et Garba50 est félicité par tous. Les fans aussi bien à Abidjan qu'à l'intérieur du pays réclament l'album. Mi mars, l'enregistrement du disque est bouclé mais les maisons de disques intéressées se ravisent parce que Garba50 n'a pas cédé à la pression de faire des titres tendance, dans la mouvance musicale actuelle. Et pourtant pour Garba50, "Ya nen pour les oreilles" doit sortir. Pour le groupe, une seule démarche se précise devant une industrie du disque hermétique au Hip Hop. Une démarche qui se résume un mot.

2006, un album, "Ya nen pour les oreilles", le premier album annoncé de Garba50 est une oeuvre d'auteur. Les textes de Sooh et Oli nous font balader dans les rues d'Abidjan. Une musique très marquée par les canons du Hip Hop possédant un discours aux accents bien ivoiriens. Pour le Hip Hop ivoirien, cet album sonne comme un coup de feu qui déchire un silence. Un coup de feu qui donne le départ d'un mouvement. Un mouvement qui se résume en un mot.

RÉVOLUTION !

Parce que les maisons de distribution n'ont pas voulu de "Ya nen pour les oreilles", la rue va se charger de distribuer cet album. La rue, c'est chacun de nous qui la formons, c'est chacun de nous qui lui donnons vie et c'est chacun de nous qui allons donner vie à cette révolution.

La révolution est en marche, rejoins la

2006, a country, Côte d'Ivoire, thinned, slashed by 4 years of war situation, does not do well. In what used to be the top country of West Africa, but now deeply touched by misery and corruption, the social disparities are getting worst. With the population held in hostage by politicians, the former French colony needs more than elections : new dynamics to find the way to progress again. These dynamics are called…

2006, a group, Garba50, formed by Sooh et Oli, became in a few months the symbol of Ivoirian hip hop, waking up from its lethargy to find its effervescence again. October 2005, the groups records one title, only for radio broadcasting. With its quiet flow, the track is aired in hip hop radio shows and on the website of the group. The welcome is more than warm, and congratulations are coming from everywhere. Fans, in Abidjan and inside the country, are yearning for the album. On march, the recording is over, but records companies back up because Garba 50 did not give in to their pressure for more commercial tracks. Yet, for Garba 50 "Ya nen pour les oreilles" must come out. There is only one way to face the music industry, deaf to hip hop. This way is called…

2006, an album, "Ya nen pour les oreilles", the first of Garba 50, is a work of author. Texts by Sooh and Oli take us through the streets of Abidjan, musics are true to the hip hop grounds, but the color is Ivoirian. For the hip hop of Côte d’Ivoire, this album is like a gunshot in the silence. A gunshot that launches a new movement. A movement called…

REVOLUTION !

Because the distribution companies have rejected "Ya nen pour les oreilles", the street itself will distribute this album. The street, it’s each one of us, we all give life to the street, and we will all give life to this revolution.

The revolution is now. Join it.
0.40625 follow us on Twitter      Contact Us      Privacy Policy      RETURN TO TOP
Copyright © BANDMINE // All Right Reserved